21/01/2009

k-1 final 2008

20081207132xx4

 

 

Quart de finale : Peter AERTS VS Badr HARI

Le combat le plus attendu de la soirée probablement, avec d'un côté Aerts symbole même du K-1 et de l'autre, Hari, l'incarnation d'une génération montante de jeunes combattants. Hari rentre d'abord sur du rap français, tandis qu'Aerts fait son entrée sur une musique techno et la même tenue vestimentaire qu'il affectionne depuis des années.
Dès la première seconde Hari met le turbo et enchaîne les coups de poing. Aerts sous cette déferlante se retrouve une fois à terre dans la première minute du combat. Hari continue son rush mais n'arrivera pas à expédier son adversaire au tapis une deuxième fois. Le premier round est à l'avantage du marocain, les 3 juges lui accordent 10-8 (Le système qui montre les points attribués par les juges entre chaque round a été instauré lors du K-1 World Max d'octobre et a décidé d'être également utilisé pour le Grand Prix. Un down compte -2pts mais la personne qui s'est retrouvé à terre peut remonter d'un point s'il termine de manière convenable la fin du round).

bste

Le deuxième round commence par un back kick de Hari qui touche la temps d'Aerts, suivi d'un coup de pied en avant sauté qui met Aerts à terre une deuxième fois. Dans les minutes qui suivent Aerts glisse par deux fois et montre qu'il est à bout physiquement, ses tentatives de clinch et n'aboutiront pas et Hari le pousse dans les coins. le hollandais n'arrive plus à calculer la distance entre lui et son adversaire et frappe dans le vide, ce qui amène l'arbitre à interrompre le combat et de déclarer vainqueur Badr HARI.
Une victoire symbole de changement et de passation de flambeau à une nouvelle génération montante, en tout fair play les deux combattants se saluent avec une accolade et Hari devient le nouveau favori pour ce tournoi.

20081207144wc1

Badr HARI vainqueur par TKO (arrêt de l'arbitre) dans le deuxième round en 1 minute 39 secondes.
+Aerts dans l'interview d'après combat déclarait qu'il avait l'impression que son corps était endormi et qu'il admet avoir perdu contre la vitesse de Badr Hari. Cependant il compte poursuivre sa carrière et réaffronter Hari de nouveau pour cette fois le vaincre.

 

 

Demi-finale1: Badr HARI VS Errol ZIMMERMAN


Le bad boy Hari est opposé à un combattant ayant un style de combat semblable, à savoir une longue allonge et des enchainements puissants. Les deux combattants étaient sortis de leurs quart de finale respectifs sans trop de dégats majeurs.
Le premier round est marqué par un échange de coups respectifs, notamment avec de puissants kicks mais Hari atteint son uppercut et enchaine par des coups que Zimmerman tente de contrer. Un joli 1er round qui se termine par un score unanime de 10-9 en faveur de Badr Hari de la part des 3 juges.
Le deuxième round monte d'intensité et de rapidité avec Zimmerman qui a décidé de prendre l'initiative de l'offensive mais Hari est sur ses gardes et esquive tout en essayant de placer des contres, ce qui ne marchera pas longtemps et le marocain se prend un vilain coup de la droite qui l'envoie direct au tapis. Le combat continue sur la même intensité, rapide et technique, et à 3 secondes de la fin Hari place un contre de la droite qui envoie Zimmerman à son tour au tapis. Le public explose de joie de voir des situations pareils.

esq

Le combat recommence sur le même rythme sauf que Zimmerman commence a montrer ses limittes et tente de tout donner. Zimmeramn  essaye de procéder par contre sur les punchs de Hari mais c'est ce dernier qui aura le mot de la fin avec un superbe contre sur un enchainement une-deux qui expédie Zimmerman au tapis et qui ne pourra pas se relever.
Badr HARI vainqueur par KO dans le 3ème Round en 2 minutes et 15 secondes.

 

Finale: Badr HARI VS Remy BONJASKY


Ainsi arrive la finale tant attendue de ce K-1 WGP 2008. Une confrontation entre le vainqueur des éditions 2003 et 2004, Remy Bonjasky qui n'a en tête que l'idée de récupérer sa couronne de champion, et le "Golden Boy" Badr Hari qui désire plus que tout marquer une passsation pouvoir à une jeune génération. Quoiqu'il en soitle K-1 entrera dans une nouvelle ère après ce combat.
Tout d'abord Remy BONJASKY fait son entrée sur la musique de "Il était une fois dans l'ouest", avance doucement dans le couloir qui mène au ring, tête baissée dabord, puis relevé ensuite pour saluer les fans. En revanche Badr HARI rentre sur du rap français mais accélère le pas tout en prenant le temps de saluer la foule.
Le combat commence et Hari prend l'initiative de placer les deux premières attaques par des middle kicks mais rapidement se replie pour surveiller la réaction de son adversaire, et ce pendant une minute au moins. Bonjasky décid de réagir par de bons enchainements poing-pied réussit à mener Hari jusqu'à la corde où il lui file un crochet du gauche . Le temps pour Hari de se relever et Bonjasky était déja passé à l'attaque suivante, le coup de pied sauté, sa spécialité. Hari l'esquive en tombant mais l'arbitre le compte comme un down, surement masqué par le dos de Bonjasky lors de l'action. Cependant sur la fiche officielle du combat il est écrit que Hari a été compté pour le crochet du gauche qu'il a reçu, ce qui parait étrange étant donné que Hari a failli aller au tapis mais s'est rattrapé au dernier moment.
Quoiqu'il en soit Hari a perdu deux points dans cette action car la fin du round n'a été qu'observation et les juges ont tous les 3 estimé que Bonjasky avait pris un sacré avantage 10-8.

bgsx

Le deuxième round débute de suite avec un rush de punch de Badr Hari qui se déchaine et projette Bonjasky au sol avant de coninuer à le frapper à terre de deux-trois coups de poing et... d'un stomp (piétinement) de toute beauté qui écrase le menton de Bonjasky. L'arbitre M.Kakuda est obligé de s'interposer et de repousser Hari qui a l'air de vouloir encore amocher d'avantage le hollandais.


20081207008hy5

Tout d'abord l'arbitre ordonne à Hari de retourner dans son coin et lui file un carton jaune pour ne pas avoir arrêté de frapper quand l'arbitre lui a demandé, ce qui signifie que les juges devront retirer un point pour ce round (et également 10% de sa prime de victoire). Et en même temps les médecins examinent Bonjasky qui se relève difficilement et encourager par ses hommes de coin pour rester au sol et d'en rajouter vu l'opportunité unique d'empocher les 400 000 dollars avant de s'asseoir sur un tabouret, les médecins l'examinent et les officiels demandent 5min d'intervalle pour récupérer et en considérant qu'il s'agisse d'un accident.

 

20081207013wh5

 

La tension monte dans l'Arena, les fans japonais en revoyant le ralenti rigolent mais les néerlandais présents dans la salle commencent à siffler et injurier Hari de leur siège.5 minutes se sont écoulés et l'arbitre, M.Kakuda demande à Bonjasky de reprendre le combat, mais le hollandais ne semble refuser. Un des médecins va toucher un mot à l'arbitre qui annonce que Bonjasky a subi un choc et voit double Clin d'oeil, et il n'est donc pas en état de continuer. Et considérant que le geste qui a provoqué l'incident était volontaire de la part de Badr HARI, M.Kakuda a pris la parole:
"Normalement il devrait s'agir d'un accident mais le geste de Badr HARI était totalement volontaire et anti-sportif, surtout dans un contexte de finale, donc je déclare la disqualification de Badr HARI!"
A ce moment précis M.Kakuda sort le carton rouge en direction de Hari, synonyme de disqualification et Remy BONJASKY remporte le tournois.



01:00 Écrit par RACHKO dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : badr hari k-1 |  Facebook |